Dépôt-vente

camping-car depot-vente 57

camping-car depot-vente 57 Déposez votre Camping Car, nous nous occupons du reste...

Facile rapide et surtout efficace.

 

NewCamp'57 le dépôt-vente de votre région, vous propose un bilan complet de votre véhicule

 

Notre concession situé le long d'une route très passante avec plus de 22 000 véhicules/jour, plus de  5 000 m² de parking clôturé et sécurisé,  notre site internet, nos espaces publicitaires,  notre commerciale dédiée à la vente,... sont autant d'avantages pour mieux vendre votre camping car au meilleur prix !

                                 NewCamp'57 s'occupe de tout

 

Contactez nous par téléphone au 09.80.41.42.97 ou par mail contact@newcamp57.com ou par notre service de messagerie nous vous contacterons sous 48h.

isaloisirs

Le commerçant est mandaté par le vendeur pour réaliser la vente. C’est donc lui qui négocie et traite avec l’acheteur. Il a une obligation de conseil et de renseignement à l’égard de ce dernier. Mais ses obligations s’arrêtent là. Sauf à avoir commis une faute, sa responsabilité ne pourra pas être recherchée si le véhicule présente un vice caché. En effet, le responsable du dépôt-vente n’est pas le vendeur, mais un simple intermédiaire. Et même s’il a la garde du véhicule, il n’est pas tenu de contrôler l’état de celui-ci avant de le vendre. Il n’offre d’ailleurs à l’acheteur aucune garantie commerciale.
En cas de vice caché, il faudra donc se retourner contre le vendeur du véhicule.
Le client devra ainsi mettre en jeu la responsabilité du particulier qui a mis le véhicule en dépôt vente, dans les deux ans suivant la découverte du vice.
Il faut ainsi bien distinguer l’achat d’un véhicule en dépôt vente chez un concessionnaire et l’achat d’unun véhicule qui appartient à la concession, dans la mesure où les garanties offertes ne sont pas les mêmes.
Au final, le dépôt vente présente plus d’avantages pour le vendeur qui bénéficie ainsi d’une vitrine, que pour l’acheteur, qui, au contraire, ne dispose d’aucune des garanties liées à un achat chez un professionnel.
La responsabilité d’un particulier étant difficile à mettre en œuvre, privilégiez d’abord un accord à l’amiable avant de mettre en demeure le vendeur et, éventuellement, de saisir le tribunal civil compétent.